Vers une parentalité positive…

le

Après une petite absence, j’avais très envie de vous partager mes impressions sur le livre « Il me cherche*»  qui m’a permis de comprendre beaucoup de petites choses sur nos petites têtes blondes. Quand j’ai lu la quatrième de couverture, il m’a tout de suite tenté. Go, je vais me l’acheter. Et, je ne suis vraiment pas déçue. 
J’ai vraiment apprécié le côté non culpabilisant, sans jugement, les exemples et le ton utilisé par l’auteure, ainsi que les illustrations d’Anouk Dubois (je m’y suis retrouvée à plusieurs reprises 😊). Chaque tranche d’âge est détaillée, tout en n’étant pas cloisonnée. Nos enfants ont chacun leur développement, n’en faisons pas trop vite de petits adultes… 

Comprendre leurs réactions et les miennes aussi, je trouve ça super intéressant. Non, je n’aime pas être en conflit avec eux et suis toujours en quête d’outils pour m’aiguiller dans ma démarche de parents. Oui, on peut parfois se sentir démunis face à des colères, des comportements qui nous semblent tellement disproportionnés. Alors, on peut essayer d’aller chercher ce qui se trame à l’intérieur. 

Ajoutons à ça, plein de petites astuces pour nous, parents, ou encore pour accueillir les émotions de nos petits bouts. Comment appréhender telle ou telle situation, de manière parfois toute simple, juste un regard différent, un autre point de vue, de l’attention suffisent. Comment réagir en cas de frustrations, quand on sent notre petit dragon monter en nous. Oui, ça arrive, après une journée fatiguante, stressante. Mais l’enfant, lui aussi, a besoin d’évacuer sa journée, et l’escalade peut, parfois, commencer! Avant d’en arriver à des grosses colères qui ne font de bien à personne, soufflons, isolons-nous quelques instants pour faire descendre la tension et comprendre pourquoi chacun se met dans des états pareils. Recentrons nous sur la relation, sur l’enfant.

À la lecture de ce petit ouvrage, des liens, avec des situations vécues, se font naturellement et se dénouent. Simplement, en mettant les mots justes sur des expériences vécues, sur des émotions ressenties, on avance ensemble, on se comprend. J’ai essayé d’appliquer au quotidien les conseils donnés et dans la plupart des cas, c’était efficace!

Ce livre, je ne vais pas le ranger dans une armoire, non, je vais le garder à portée de main, juste au cas où 😏. 

Pour conclure, n’oublions pas que beaucoup d’amour, d’écoute, de compréhension, d’attention, de bienveillance et de câlins peuvent nous aider à renouer les liens et apaiser les émotions ! 

* « Il me cherche. Comprendre ce qui se passe dans le cerveau de votre enfant entre 6 ans et 11 ans. », Isabelle Filliozat, Poche Marabout enfant, 2016.

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. ourlittlekosmos dit :

    Hello,
    tu dis que chaque tranche d’âge est détaillée, ça commence à quelle tranche d’âge stp ?

    J'aime

    1. idouxforyou dit :

      Elle commence à 6 ans jusque 11 ans, par année.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s