On a parfois l’air d’extraterrestres…

Ce texte, voilà un petit temps qu’il est en train de mûrir. Mais ce matin, un joli message, rempli d’émotion, mentionne mon nom sur Facebook, j’ai donc décidé de le publier. 

Des extraterrestres que tout le monde ne comprend pas toujours. Je parle de la relation que j’ai avec la belle-maman de mes filles. Pour beaucoup, séparation rime avec mésentente, dispute, etc., rarement, avec respect. Ça n’a pourtant pas toujours été rose, mais quelle différence et quel bien-être au-delà de la colère, des rancoeurs et des mauvaises interprétations.

L’amour pour mes enfants

Au départ, une situation qui n’a pas été facile à vivre tous les jours : « Quelqu’un d’autre s’occupe de mes enfants, les voit autant que moi, va leur inculquer des valeurs, et tout et tout. » Tout ça, j’ai mis du temps à l’accepter, vivant la séparation avec mes enfants comme une déchirure. Et pourtant accepter, c’est la première étape. C’est ainsi, on ne peut pas changer cet état des choses, mais ce qu’on peut modifier, c’est le regard que l’on y porte. Maintenant, je me dis que mes enfants ont cette chance, d’avoir quatre personnes qui les aiment et avec qui elles peuvent parler. Autant rendre cette situation la plus agréable, la plus top, avec tout le positif qu’elle peut nous apporter. Et comme on est différent, à chacun d’entre nous, elles peuvent se livrer. Et le plus chouette, c’est qu’elles ne parlent pas de leurs petits tracas de la même manière. D’une certaine façon, on a nos « domaines » 😊. On leur apporte ainsi, tous les quatres, nos expériences,  notre vision. Oui! C’est très riche pour elles.

La deuxième chose, et non des moindres, il faut communiquer, dialoguer. Car, dans notre cas, au départ de beaucoup de colère,  il y avait mauvaise interprétation de ce que chacun pouvait faire, dire, juger. Je me pensais fort différente d’elle, mais au final, en discutant des filles et de sa manière de les éduquer, j’ai fini par comprendre que l’on se rejoignait sur beaucoup de points dans l’éducation des enfants. Et donc maintenant, tout est plus léger, plus doux, si l’on a des petites questions quant aux filles, c’est facile. Et je sais qu’elles sont bien quand elles sont chez leur papa, et c’est rassurant
Enfin, les belles-mamans et les beaux-papas sont des personnes qui vont vivre au quotidien avec nos enfants. Ils vont être confrontés aussi aux mêmes difficultés que les parents. Ce n’est pas facile. Mais, c’est un rôle qui peut apporter tellement, si tout se passe bien. Tant pour l’enfant que pour le beau-parent. 😊

Je papote souvent avec mes filles, pour essayer de comprendre ce qu’elles peuvent vivre, elles, dans leur quotidien. La vie chez chacun leur plaît, mais ce qui est difficile, c’est le changement de maison, toutes les semaines. Ça ne doit, effectivement, pas être évident et, tous les quatres, on fait de notre mieux pour rendre ça le plus facile, le plus agréable,  le plus enrichissant.

Merci à vous, « Lolo » et « Doudou » de faire de votre mieux pour mes enfants, qu’elles soient épanouies, et bien dans leurs familles. Et vous le faites bien 😀

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. creakiff dit :

    un tresss jolie texte bravo ,ils ont de la chance d’avoir une famille où tout ce passe aussi bien bravo 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s